Débat blog-devys

Publié le

je mets ici un extrait de mon débat un peu vif avec l'admnistrateur du blog devys, à qui je donne bien du fil à retordre, et que je salue ici, car il n'a pas la tâche facile.


Alors je vais répondre sur le fond et de manière définitive

Point 1 : Christian Deconninck a donc besoin de plusieurs démentis pour comprendre l'évidence. D'une lettre on est passé à un bristol et si j'en crois la rumeur du soir, il s'agirait finalement d'un timbre poste... Mais de quoi parle t'on enfin. A remuer du vide notre ami risque au mieux de prendre froid.

Point 2 : Qui connaît le projet de François de Mazières pour la place de l'Europe ? La description qu'en fait l'intéressé lui-même correspond à un bâtiment de 1600 à 2000 m² (c'est un ancien architecte qui vous le dit et je peux même vous livrer un descriptif détaillé d'un tel projet), soit une compensation de 2,24 M€ à 2,8 M€ à verser au ministère des finances. Aucune chance que la ville bénéficie d'une ristourne sur le prix, compte tenu des finances de l'état. Les bonnes relations et le carnet d'adresse de François n'y feront rien... au contraire. Mais ensuite il faudra construire c'est-à-dire ajouter entre 8 et 10 M€ (au minimum). Et puis il faudra bien aménager le jardin, les passages, l'éclairage... au bas mot pour quelque chose de qualité 2 M€. Je ne fais pas le total mais on est déjà bien au-delà du coût de reconstruction de la piscine Montbauron avec de surcroît quasiment aucune subvention possible. C'est LE projet du mandat.

Voilà le scénario (cher le scénario) si tout se passe bien, c'est-à-dire si l'Architecte des Bâtiments de France (ABF) "craque" sur le projet proposé et donne un feu vert immédiat. Alors c'est une inauguration fin 2009 sous les vivas d'un public nombreux (de 400 personnes seulement car c'est la taille de la salle). Mais l'ABF craque rarement car ce n'est pas son rôle et il peut faire reprendre le projet 1, 2...10 fois au risque de faire augmenter sacrement l'ardoise. Encore une fois, ce n'est pas son problème. Le chef-d'oeuvre contemporain du jeune architecte fringant soutenu par un brillant président d'une Cité de l'Architecture et du Patrimoine risque de faire tousser le gardien du temple. Un "Non" de l'ABF, c'est 1M€ d'études supplémentaires et un an de perdu. Vu la nature du site à préserver (arrière des Grandes Ecuries tout de même) qui peut dire combien coûtera le projet au final... s'il parvient seulement à sortir de terre ? Finalement bien plus que 13M€ je crains.

Point 3 : Concernant la pression fiscale
Christian Deconninck est têtu et il imagine que la gestion d'une ville se fait à court terme. Une vision, pour un candidat sérieux, se prend pour 20 ans au minimum. S'il regarde l'évolution des taux de la taxe d'habitation et de la taxe sur le foncier bâti depuis 1995 et qu'il le compare à celle des villes de la même strate et sur la même période, que trouvera il ? Versailles est au même niveau que les villes comparables. Ce sont les projets qui commandent et la volonté politique qui régule ne manière plus ou moins chaotique. C'est le cap qui compte. A des périodes de modération intense peuvent succéder des moments de forts investissements. Je sais notamment que sur ce point un capitaine comme Bertrand Devys saura maintenir un cap.

Quant au 4ème point tellement nauséabond, que dire ? Une petite information tout de même : des représentants de la liste MoDem sont venus en effet à la Mairie, mais pas pour voir le Maire qui était en vacances. Ils venaient consulter les listes électorales et prendre des informations au service des élections comme chaque citoyen peut le faire. Parlant de cette liste MoDem, vous écriviez dans votre message justement censuré : "à qui profite le crime ?". Fichtre ! Mais la liberté de déposer démocratiquement une liste n'est pas un crime. En ce qui me concerne, moi qui suis un ancien UDF, je crois que cette liste profitera finalement au MoDem, lui-même, fort malmené dans la campagne. Entre ceux qui ont seulement pris l'étendard pour le mettre dans leur poche et ceux qui ont gardés leurs valeurs sans pouvoir utiliser l'image du parti, un petit groupe de "pieds nickelés" essaye de faire survivre un logo sur un coin d'affiche. C'est peu pour gagner mais c'est une manière de contribuer à une renaissance et de pousser un cri. Ecoutons les plutôt que d'ironiser.

Voilà Christian Deconninck ce que je voulais vous répondre. Et maintenant, pour pouvoir entrer ici, il faudra changer de ton car quand on est invité aimablement chez les gens, on ne pose pas les pieds sur la table.

Jean-Denis Houssiaux - "Ensemble pour Versailles"

Ecrit par : Jean-Denis Houssiaux | 23 février 2008


il est tard, mais je réponds..

point 1 : je n'y reviens pas, bristol ou pas, il y a eu courrier, et intention de nuire, que cela ne vous plaise ou pas.

point 2 : je me suis livré sur mon site à une petite revue des salles similaires (400 personnes), parce que quand je ne sais pas (et je ne sais pas tout), je me renseigne. et j'arrive à une surface de 1000 à 1500m2. Pour me critiquer, merci de critiquer mes sources (voir sur mon site, à la rubrique "les sujets qui fâchent" la page la place de l'Europe). Le chiffrage de 1500m2 me paraît donc cohérent, alors que vous savez bien que le chiffre de 13M€ avance par Etienne Pinte dans les Nouvelles de Versailles et Bertrand Devys à l'AFC est parfaitement irréaliste (et le terme est gentil..).

Alors par ailleurs, pour y connaître qqchose en coût d'équipement municipal, je peux vous dire qu'une salle de spectacle, çà va coûter bien moins cher qu'une piscine..(qui elle-mm coûte moins cher qu'une patinoire) et qu'en terme de chiffrage, je voudrais bien que vous chiffriez l'abondant programme de Bertrand Devys, qui ne prévoit pas moins que 5 parkings durant son mandat .. et dont l'école de musique municipale sera fort couteuse en frais de fonctionnement.. et qui par ailleurs prévoit une salle de concert dans le bâtiment de la poste et divers aménagements, bref .. la liste est longue, vous la connaissez ..

3/ Alors sur la pression fiscale, vous avez sans doute raison de dire que je suis têtu, mais les chiffres aussi.

Je vous rappelle par exemple que le mandat municipal est de 6 ans et non de 20 ans. Et dans ma mairie je faisais des simulations à 6/7 ans, ce qui est déjà beaucoup, et qui a d'ailleurs permis d'avaler à la celle saint-cloud la reconstruction de la piscine sans augmenter les impôts (alors qu'ici ce ne fût pas le cas .. ). Et j'ai fait les plans dans une grosse entreprise industrielle, au-delà de 5 ans on ne voit pas grand chose (sauf gros investissement pour lequel on fait des TRI [taux de rentabilité interne] à 8/10 ans, en étendant la dernière année si l'investissement est très durable).

Et sur ce sujet de la fiscalité, qui vous fâche car Devys n'est "pas bien" sur ce sujet, je ne lâcherai pas prise car je sais que j'ai 100 fois raison, et d'ailleurs vous ne répondez pas à ma question.

Vous essayez de noyer le poisson en prenant référence à 1995, mais moi je juge le présent mandat et ce qui y a été fait, et je constate que les impôts ont violemment augmenté alors que le maire n'était pas mandaté pour cela par ses électeurs.

J'ajoute que Versailles, en terme de pression fiscale "ménages" par habitant est maintenant au-dessus des villes comparables 438€/habitants contre 333€/habitant.

Quant à votre phrase "Ce sont les projets qui commandent et la volonté politique qui régule de façon plus ou moins chaotique" elle est pour moi proprement incompréhensible, car d'abord c'est la politique qui commande, et une bonne politique, et j'ai eu l'occasion d'en mener, se doit de ne pas être chaotique.. est-ce assez clair ?

Et si je suis d'accord qu'il peut y avoir des périodes d'investissements plus intense, je vous rappelle que justement l'emprunt est là pour çà, pour étaler les pointes d'investissement sur une plus longue période..

4/ quant au 4ème point je m'en suis expliqué concernant Etienne Pinte, mais je ne peux m'empêcher de penser que cette liste a été encouragée par les sympathisants de la liste de Bertrand Devys.

Je connais trop bien la cuisine électorale.

Moi-même on m'a fortement incité un jour à me présenter contre mon maire (RPR) aux cantonales (c'était en Essonne) parce que il y avait de l'eau dans gaz entre l'UDF et le RPR au niveau départemental, à la fin j'ai refusé, et l'UDF a alors sorti de nulle part un candidat adhérent direct (c'était vraiment le foutoir à l'UDF, quand on virait qq d'une formation, il réapparaissait dans une autre.. ), contre qui j'ai d'ailleurs fait campagne, ce qui m'a fait mal voir de mon parti, mais qui m'a valu l'estime de mes concitoyens dans ma ville (à l'époque, en 1984, rappelez vous, on ne pouvait pas voir en peinture les disputes droite-droite qui avait valu de faire venir Mitterrand à l'Elysée ..).

J'ajoute aussi que mon père a présidé 12 ans une fédération départementale d'une formation de l'UDF, j'ai donc pu voir les cuisines électorales de près, et ce n'est que lorsqu'on est passé de l'ombre à la lumière que je me suis dit qu'il fallait que je plonge dans ce bain là.

Et donc, à qui le crime profite, vous ne m'empêcherez pas de le penser.

Et je pense que cette candidature modem est calamiteuse d'abord pour le .. modem. Car dans ce type d'élection les électeurs se prononcent d'abord sur des enjeux locaux, et non nationaux, et ceux qui sont dans cette liste n'ont pas de légitimité locale, et n'ont même pas de programme !!

De plus les listes Devys et Mazières battent la campagne à marche forcée, on ne voit qu'eux. Résultat, cette soi-disante liste "modem" dont je laisse le soin au modem local/départemental/national de s'accommoder, fera un résultat microscopique.

C'est franchement pas sérieux, et si les candidatures sont bien sûr libres, ce type de démarche là est soit purement perso, soit téléguidée.

J'ajoute que si j'écris des inexactitudes, je les corrige.

Bien cordialement

Ecrit par : Christian Deconninck | 23 février 2008

Publié dans Municipales 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article