5.8 % !!!!!!!!

Publié le par cdk

Vous avez bien lu, c'est d'ailleurs dans les nouvelles de Versailles de ce matin ...

5.8%  c'est l'augmentation des impôts locaux prévue par Bertrand Devys pour équilibrer le budget de la Ville de Versailles en 2008.

Vous savez, ce fameux budget 2008 pas encore voté au moment des élections.
Les uns disant que c'est par respect pour la future équipe qui sera élue.

Les autres craignant que ce silence de mauvais aloi ne réserve quelque coup fourré..

Hélas ceux-là ont donc eu raison..

L'équipe de François de Mazières a trouvé un budget tout prêt, documents imprimés et tout et tout .. avec ces fameux +5.8% d'augmentation des taux à la clé..

C'est ce qui a été révélé lors du débat d'orientation budgétaire qui a eu lieu jeudi dernier.

Le budget devant être voté avant le 15 avril, difficile de tout refaire.

Du coup l'orientation qui semble être prise est de voter le budget tel quel, et de voter ensuite une décision modificative qui modifiera le budget...

Mais, le problème, c'est que si on peut modifier le budget, une fois les taux votés on ne peut pas revenir dessus..

Alors combien ???

L'idéal serait zéro % (comme au Chesnay) .. mais on comprend que passer de +5.8% à zéro sans trop savoir l'état des lieux est difficile..

Alors FdM a parlé de 2 ou 3% ...

C'est du moins ce que disent les Nouvelles de Versailles..

Résultat des courses vendredi 11 avril à 19h00 en Mairie, avec vote du budget et des taux d'imposition..


En attendant, et sauf à ce que ces informations soient erronées, je me permets d'adresser un BLAME SEVERE à l'encontre de Bertrand Devys, qui a constitué ce budget, et qui a eu le culot incroyable de dire sur son blog qu'il n'augmenterait pas les impôts, alors qu'il savait parfaitement que le budget qu'il venait de faire (documents imprimés et tout et tout) entraînait une forte augmentation des taux d'imposition, je cite sa phrase :

"Je m'engage donc à ne pas faire payer aux Versaillais les éléments de mon projet par une élévation du taux de l'impôt (au-delà de celle du coût de la vie). "

Ainsi que la fin de son post, qui est particulièrement savoureuse quand on connait la suite, je cite :

"C'est la seule réponse que je peux faire aux Versaillais en toute sincérité."

Ben voyons !! .. les Versaillais apprécieront..

On pourra trouver l'intégralité du texte de son blog à la page "débats avec Bertrand Devys", car j'ai eu la précaution de recopier pour conservation la teneur des débats que j'ai eu avec Bertrand Devys sur la fiscalité Versaillaise.

Quand on a ce type de comportement, on peut bien ensuite raconter tout ce qu'on veut, on n'est plus crédible, on n'est plus fiable. Exit.

C'est exactement ce que je disais au début de cette campagne quand, alors que je prenais position en faveur de François de Mazières, je soulignais que je ne voulais plus d'une certaine façon de faire de la politique qui porte en elle le mépris de l'électeur citoyen, et que je retrouvais du côté de MM Pinte et Devys.

Alors, certes, en la ville Royale de Versailles, on peut être tenté d'octroyer la bonne politique au bon peuple, qui sera bien inspiré de croire ses monarques éclairés ou non..

Mais voilà, nous sommes à nouveau en république communale à Versailles, et le 16 mars nous avons repris notre petite bastille de l'Hôtel de Ville !

Puissent nos nouveaux représentants républicains s'en souvenir longtemps !!


Publié dans Municipales 2008

Commenter cet article

Henri 19/04/2008 19:16

Et dire que M. Devys se présentait sous un air intègre et honnête...Chacun appréciera le manque de transparence ... pour dire le moins.Décidémment, lui, mais aussi ses collistiers qui le savaient , sont tombés bien bas. Les Versaillais s'en souviendront. Au cas où certains de ces chantres souhaiteraient un jour se présenter sous un air intègre, ces faits leurs seront, à juste titre, rappelés.Bien triste spectacle : si Devys et Cie croient que c'est ainsi qu'on va réconcilier le peuple avec la politique, ils se trompent. Qu'on ne s'étonne pas des taux d'abstention alors et que ceux qui en sont la cause l'assument.

nicolas 13/04/2008 00:45

La liste des mensonges et forfanteries en toute connaissance de la part de Mr Pinte et Devys est impressionnante durant cette campagne: Vous parlez des 5,8% d'augmentation, mais il y a eut la "fausse" lettre au Ministre, les "vrais faux" sondages de Mr H ... Même l'UMP semble s'être rendu compte des abus en excluant séchement Mr Devys de la Vice Présidence du Conseil Général.Il est dommage que nous ne puissions mettre en Justice les candidats qui ont aussi clairement mentis aux électeurs. Pas tant pour les punir encore et encore que de s'assurer qu'ils ne puissent se représenter au risque de mentir à nouveau aux électeurs. Tant que ammende honorable n'a pas été faite, il n'y a pas lieu d'oublier les forfanteries.

Charlotte 12/04/2008 22:41

monversaillesforum devrait faire attention qu'on imprime pas ses propos à notre tour, pour lui ressortir dans qq temps !!

cdk 13/04/2008 00:20


Vous pouvez, Charlotte.

Dans tout ce que j'écris vous trouverez bien qq contresens ou inflexion de la pensée, mais vous ne trouverez sûrement pas le type de mensonge effronté que j'ai relevé dans l'article surlequel vous
avez posté ce commentaire

bien à vous


Jean-Denis Houssiaux 12/04/2008 00:22

Le blog de Bertrand Devys est fermé car la campagne est terminée. Il subsiste à titre d'archive et est accessible à tous ceux qui m'en ferait la demande. Rien n'y a été ajouté ou retiré depuis le 17 mars.Je veux juste rappeler que Bertrand Devys et son équipe n'ont pas gagné les élections et qu'il est donc inutile de lui décerner un blâme. Cela n'a aucun sens.Sans vouloir donner de conseils à Christian Deconninck, il devrait regarder un peu plus précisément maintenant ce qui se passe du coté de la nouvelle équipe et laisser Bertrand Devys tranquille... enfin.

cdk 13/04/2008 00:19


Certes, mais je me souviens avec précision du contexte dans lequel Bertrand Devys a pris cette position sur son blog, et je suis quand même estomaqué de voir qu'il a été capable d'écrire cela alors
qu'il savait très pertinament qu'il était en train de faire l'inverse dans le budget de l'année en cours !

Je veux bien que le discours politique prenne parfois quelque liberté avec la précision mathématique, mais là je trouve que c'est quand même particulièrement gonflé.

Et je suis donc assez en colère contre ce type de comportement, que je n'admets pas, et que je blâme.

Je persiste et signe

cdk


anonym 10/04/2008 19:37

C'est sans doute pour cette raison que les blogs de Bertrand Devys ne sont plus accessibles autrement qu'avec un mot de passe.

cdk 10/04/2008 23:13



oui, j'ai essayé aussi, mais pas d'accès sans montrer patte blanche..