Etranges pratiques

Publié le par monversaillesforum

Décidément cette campagne Versaillaise s'éloigne fort des convenances qu'on aurait cru de bon ton de respecter dans une ville de cette qualité..

Je vous livre un extrait d'un commentaire posté aujourd'hui sur l'article "
le tract BEURK .. suite bis .. " qui révèle d'étranges pratiques en terme de liberté d'information et liberté de la presse.

Je ne sais pas quelles sont les personnes précisément visées par ce commentaire, mais leur action n'est pas à leur honneur.

Plutôt le débat que la censure.

Les Versaillais apprécieront

Des coquins malins ont passé leur journée à vider les présentoirs dans lesquels se trouvait Versailles + ; Madame XXX (présidente d'un conseil de quartier) en personne a retiré tous les exemplaires déposés chez les commerçants du quartier Saint-Louis.
Nous ne sommes plus à Versailles - ni en Sicile, ni à Aubervilliers (si l'on lit les tracts de l'endive) d'ailleurs... mais dans l'Union Soviétique des années noires...
 
commentaire n° : 5 posté par : torpedo le: 08/03/2008 19:10:58

Publié dans Municipales 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Je sais aussi bien que vous qui est Torpedo et je trouve ridicule son anonymat. Les enseignants ont le droit d'être candidats ou commentateurs. Et je sais aussi qui lui donne les informations nauséabondes dont il (elle) abreuve nos blogs.<br /> <br /> Laisser publier un article comme le votre sans aucune possibilité de répondre à la partie mise en cause, à 48 h du premier tour est une faute en matière de journalisme. Comme c'est une faute de ne pas avoir publié le droit de réponse du Maire qui a été personnellement diffamé dans le précédent numéro.<br /> <br /> Mais mon commentaire ne portait pas essentiellement sur votre article mais sur un autre fait dont vous vous êtes fait l'écho de manière hâtive (étonnant non !) et que vous feignez d'ignorer dans votre message.<br /> <br /> Monsieur Giraud perd son sang froid.<br /> Demain lui aussi aura perdu son pari.<br /> <br /> François de Mazières ne méritait pas une aussi mauvaise équipe mais il n'a pas su la contrôler.<br /> Dommage pour la campagne. La communication est un art subtil et Monsieur Giraud n'est finalement qu'un simple amateur.
Répondre
M
Jean-Denis, J'ai vu "torpedo" avoir des indignations sincères, même si parfois un peu fortes, mais je l'ai vu aussi être tout à fait raisonnable (cf. son avertissement sur le pseudo groupe de lesquen se désolidarisant de lui, cf. ses interrogations quand je dévoile un peu (trop?) la façon dont la liste fillette s'est constituée .. ).En ce qui concerne le ramassage "sauvage" de Versailles + sur le quartier St-Louis, je l'ai appris à JBGiraud, et je ne crois donc pas que ce soit lui qui lui ait donné cette info "nauséabonde". De plus, comme torpedo habite le quartier st-louis, comme nous le savons tous les deux, cette information a dû lui arriver très naturellement..Néanmoins, suite à votre commentaire, je lui ai demandé confirmation de son commentaire pour la forme.Mais on peut aller ensemble vérifier les faits au quartier st-louis si vous voulez..Par ailleurs, en ce qui concerne mon article, j'avais fait en sorte que le droit de réponse soit en qq sorte donné par avance sur mon blog, et cette opportunité n'a pas été saisie.Enfin je pensais que le journal allait sortir un peu plus tôt, mais je pense que JBGiraud ne maîtrise pas tout lui non plus (et puis le tract BEURK diffusé en fin de semaine dernière, avec la réponse faite par JBG a peut-être retardé un peu la diffusion).Pour le reste je n'ai pas les éléments pour juger, et c'est à d'autres que moi de fournir les réponses.Suite à ma demande j'ai reçu confirmation ce matin (email 7h18) de Torpedo que :- il/elle n'avait pas constaté les faits de visu, mais que cela avait été confirmé par ses "bouchers et boulangers"- apparemment il y a eu une échange de point vue téléphonique "musclé" entre JBG et votre directeur de campagne (celui qui donne les instructions de campagne à votre équipe), qui aurait fait finement remarquer que comme c'était gratuit on pouvait en prendre autant qu'on voulait... Pas bête çà, je n'y aurais pas pensé !!Et donc je confirme le commentaire de torpedo et me demande si , au delà d'initiatives individuelles malheureuses, tout ceci n'est pas orchestré..   (je ne suis pas naïf et ,Jean-Denis, stp, pas de fausse indignation.. tu sais je pense très bien ce qu'il en est..)
J
Je croyais que vous ne deviez plus publier quoi que ce soit avant dimanche soir 20h00.<br /> <br /> Mais cela vous démange d remuer la m....<br /> <br /> Non seulement vous n'auriez pas dû afficher ce commentaire, mais en plus il est inadmissible que vous lui donniez un tel éclat.<br /> <br /> Votre participation lamentable à la rédaction de ce magazine que je nommerai "Torchon +" est également une grave faute de votre part. Vous y faites écrire, avec un point de vue partisan, des choses erronées sur un sujet sensible.<br /> <br /> En diffusant à 48 h du premier tour un tel tissu de sornettes, Jean-Baptiste Giraud se disqualifie définitivement aux yeux des Versaillais et du monde de la presse sérieuse à laquelle il n'appartient visiblement plus.<br /> <br /> Quant à l'événement auquel vous faites allusion, il aurait sans doute été utile que vous en vérifiez la teneur exacte. Mais l'information vient directement de Jean-Baptiste Giraud en personne et en bon soldat Maziériste vous lui donnez volontairement une ampleur polémiste.<br /> <br /> Jusqu'au bout vous aurez été malhonnête dans vos écrits et dans votre comportement. Quand on administre un blog on ne laisse pas passer n'importe quoi pour essayer de faire gagner son camp de manière aussi minable.<br /> <br /> Vous de publierez sans doute pas ce commentaire mais au moins vous connaîtrez le fond de ma pensée.<br /> <br /> Demain les électeurs vont choisir et il choisirons aussi de renvoyer chez eux les apprentis sorciers de la politique dont vous faites partie et qui ne glorifient pas notre commune.<br /> <br /> Je ne vous donne pas le bonsoir.
Répondre
M
Jean-Denis, Je publie bien sûr votre commentaire (vous en doutiez ?) Je peux parfois me tromper Si je me suis trompé sur le commentaire de torpedo, dont je connais l'identité (et qui est fiable) et qui n'est pas JBGiraud, je le dirai. Mais JBGiraud m'a confirmé les pbs qu'évoque ce commentaire. Et si ce que dit torpedo est avéré, c'est suffisamment lamentable pour que cela soit dit. En ce qui concerne ma collaboration lamentable à "Torchon +", je vous signale : 1/ que tout ce que j'y ai écrit a déjà été publié ici en ligne le 25 février et n'a pas appelé de commentaire particulier. Comme j'avais des incertitudes sur la partie frais de fonctionnement  [à l'inverse de la partie impôt dont je suis sûr à 100%], car c'est plus compliqué à analyser que la seule pression fiscale, j'ai mis en ligne l'argumentaire afin d'avoir les réactions et pouvoir modifier l'article si je m'étais trompé. Mais Zéro réaction à la partie frais .. Pourtant en regardant comment certains chiffres évoluaient dans le temps, je me suis dit qu'il n'était pas sûr que tout cela soit à périmètre parfaitement constant (d'où les précautions de langage que j'ai prises dans mon article du 25). Pour autant je pense que le transfert du CCAS qu'on m'a indiqué (aujourd'hui) n'explique pas toute l'augmentation des frais de personnel, et je pense que l'augmentation des recettes de fonctionnement (nos impôts à nous deux) est parti en frais de fonctionnement et que l'investissement n'a pas été favorisé. 2/ Je pense aussi sincèrement que le fait que les impôts n'ont pas pu être bloqués en fin de mandat, alors qu'il y avait eu de la marge en début de mandat procède d'une philosophie qu'il y a encore de la marge à Versailles pour augmenter les impôts. Et comme je ne suis pas d'accord, je le dis. Et, mais c'est là une opinion, je ne pense pas qu'il y ait dans cette gestion municipale une vraie culture d'économies.3/ sur l'article incriminé je n'attaque personne, et je reste factuel, avec des chifres vérifiables par tout un chacun. Je porte une appréciation sévère sur cette "gestion", mais sans citer personne. 4/ j'ai une opinion, on m'a proposé une tribune pour la défendre, j'ai accepté, c'est sans doute ce que vous auriez fait à ma place. (et notez bien qu'il me faut un certain courage pour faire cela, car je n'ai personnellement rien à gagner dans tout çà.. )5/ sur la partie de l'article du Point, je suis même allé à la pêche aux renseignements de ce côté là (côté cabinet d'évaluation), pour essayer de comprendre ce qui me paraissait incompréhensible, .. mais pour l'instant pas d'écho non plus.. 6/ je mène mes investigations avec les moyens qui me sont donnés, comme à tout Versaillais, et si ceux qui ont les infos ne me les donnent pas ou ne veulent pas échanger sur ces sujets (ce qui s'est passé quand un certain silence radio s'est fait sur mon blog de la part des partisans de Bertrand), ils ne doivent pas venir se plaindre après. 7/ Quand j'ai vu la tournure que prenait la campagne ce we dernier (tract BEURK et autres attaques en tout genre) j'ai mm proposé qu'on retire mon article.. je ne recherche pas une gloire quelconque.. 8/ ce n'est pas mon petit article qui va changer le sort du scrutin, et de toute façon il reste une semaine, et, comme je l'ai dit ici, je suis prêt à en discuter honnêtement dans la semaine qui vient avec qui veut.. 9/ mais sur les impôts, je vous préviens,  mon argumentation est en béton armé, Etienne Pinte et/ou Bertrand ont là-dessus d'une certaine façon trompé les Versaillais dans le mandat que ceux-ci leur ont donné en 2001 .. .. et d'ailleurs je vous invite à vous référer à mon article du jeudi 21 février "matraquage fiscal accepté ?" dans lequel je notais l'absence de réaction sur ma "charge" sur les impôts et indiquait que si ce silence continuait (et il a continué) c'est qu'elle était acceptée10/ pour finir cet article ne doit pas être une surprise, c'est la fin de tout un processus. Je pense pour ma part que vous vous êtes dit que ce n'était pas la peine de risquer de prendre des coups en venant m'apporter la contradiction, en même temps qu'une crédibilité, et qu'il valait mieux (je me rappelle certain commentaire de votre part) me laisser tourner sur moi-même dans mon petit coin sur mes petites idées fixes.. Mais le débat fiscal n'est pas un petit débat négligeable (cf. mon article du 19 février), pas mal d'internautes passent par ici, quoi que vous en pensiez, et maintenant vous êtes embarrassé parce que le grand public a accès à ce débat où vous n'êtes pas très à l'aise.. voilà la vérité..