Article Versailles + sur les impôts

Publié le par monversaillesforum

On trouvera dans une page à part l'article qui vient de paraître dans le numéro de mars 2008 de Versailles plus, et où je m'exprime sur la problématique des impôts à Versailles, ainsi que sur celle de la maîtrise des dépenses de fonctionnement. 

Je finirai donc cette partie de campagne par là où pour moi elle a commencé, c'est-à-dire sur un mécontentement vis-à-vis de la politique financière de Versailles, qui m'a d'ailleurs fait lancer ce blog il y a un mois.


Je précise par ailleurs que je me suis adressé au cabinet "Public Evaluation System", évoqué dans l'article et utilisé par Le Point, par un mail du 26 février, dans lequel je m'interroge sur le bien fondé d'un de leurs indicateurs ainsi que sur la baisse incompréhensible des dépenses fixes de fonctionnement reportée par le Point (ainsi d'ailleurs que sur une autre erreur matérielle dans l'article..).

J'ai reçu une réponse de Monsieur Stanislas Boutmy [ s.boutmy@public-evaluation.com ] le 27 février m'indiquant qu'il allait me donner une réponse dans les prochains jours.

A ce jour, le 7 mars au soir, je n'ai pas reçu d'information complémentaire de leur part. 

On peut aller sur leur site en cliquant
ICI 

On y trouvera d'ailleurs, sur la feuille palmares, que Versailles est moyennement cotée, puisque ayant une note entre 10 et 13 (donc "passable"), comme 18 autres grandes villes des Yvelines, alors que 16 villes font mieux dans le département et 4 moins bien.

Ceci dit, comme je ne suis pas forcément d'accord avec leurs critères d'analyse et que je ne comprends pas d'où vient la mention de cette baisse des frais fixes de 12% (erreur du journaliste du Point ou du cabinet ?), je m'abstiendrais d'en tirer des conclusions.

Comme je l'ai dit dans l'artcicle "profession de foi pour les municipales", je note que Bertrand Devys prend aujourd'hui  l'engagement de maîtriser les dépenses de fonctionnement (mieux vaut tard que jamais..) mais pas celui de ne pas augmenter les impôts.

Pour être juste avec Bertrand Devys, je pense que le vrai responsable de la politique financière des ces 7 dernières années fût Etienne Pinte, mais je ne peux m'empêcher de donner à Bertrand Devys une responsabilité spécifique dans cette politique, car il en fût le a minima le mécanicien sinon l'inspirateur, et plus de responsabilité en tout cas qu'à ses autres collègues du conseil municipal, qui n'avaient pas vraiment les moyens de contrôler le bien fondé des décisions relatives aux grands équilibres budgétaires.

Enfin, au-delà de la "coquinerie" de l'augmentation surprise des impôts en début de mandat (un grand classique) qu'on a connu en 2002/2003, je suis peut-être plus inquiet de voir que même en fin de mandat la fiscalité n'a pu être maîtrisée, ce qui ne montre pas une grande culture de la maîtrise des frais de fonctionnement de cette gestion municipale.


On ne peut en tout cas arguer des performances passées pour prédire un avenir vertueux en terme de maîtrise des dépenses et de la fiscalité.

Publié dans Municipales 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean 08/03/2008 10:09

Monsieur,
Vous êtes sûrement un grand connaisseur des finances locales puisque vous n'avez de cesse de le répéter. Simplement, avant de tirer des conclusions péremptoires et définitives de vos observations partielles : sachez que si les frais de personnel de la mairie ont augmenté dans la proportion que vous constatée, c'est simplement parce que les services de la petite enfance, des personnes âgées ainsi que d'autres, qui étaient au centre communal d'action sociale, ont été réintégrée dans les effectifs de la ville pour plus d'efficacité dans ces politiques... L'opération est totalement neutre. Il suffit de regarder les choses en profondeur et de les relativiser comme doit savoir le faire un tellement bon ex-adjoint aux finances de etc...
Merci donc de rétablir les faits!
Cordialement
Jean

monversaillesforum 08/03/2008 11:22

je fais paraître ici ce commentaire, puisqu'il peut être considéré comme un droit de réponse à l'article de Versailles + qui est en train d'être lu sur Versailles. Mais je fais remarquer à mon correspondant, qui est resté anonyme, que : 1/ je n'ai pas dit autre chose dans mon article de référence " point faible de la gestion financière à Versailles : la maîtrise des dépenses de fonctionnement", paru le 25 février, où j'indiquais notamment que :" je voudrais d'abord prévenir le lecteur que cette analyse est délicate compte tenu des informations qui sont disponibles, qui ne sont pas très détaillées, et que par ailleurs même avec des informations très détaillées (les comptes de la commune) il est souvent nécessaire d'avoir des informations plus précises sur la structure des services de la ville, leur mode de fonctionnement et leur évolution pour pouvoir apporter une appréciation en toute connaissance de cause. Je vais donc rester un peu dans les généralités, et corrigerai si on me fournit des éléments d'information complémentaires."2/ Je sais fort bien qu'il y a parfois des modifications de périmètre dans un budget municipal. Mais force est de constater que je n'ai eu aucun commentaire à ce sujet sur mon article depuis sa mise en ligne le 25 février.3/ Mon correspondant indique que les modifications de périmètre qu'il évoque neutralise cette évolution des frais de personnel, mais il ne me donne pas les moyens de vérifier ce qu'il m'indique.4/ Si mes souvenirs sont bon le CCAS bénéficie normalement d'une importante subvention d'équilibre de la Ville. Cette subvention aurait dû donc largement baisser et réduire à due concurrence les charges de fonctionnement de la Ville. Or je constate que le "total des charges de fonctionnement" [au sens du site alize2.finances.gouv.fr ] est passé de 77.8M€ en 2001 à 116.4M€ en 2006, soit une augmentation de 49.6%. Et donc même si il est vrai que la réintégration des services indiqués a augmenté les recettes tarifaires de la ville, à mettre en regard de cette augmentation des dépenses, cette réintégration des services ne me semble pas, avec les éléments en ma possession, pouvoir tout expliquer.5/ Ce type de débat, intéressant, j'aurais clairement préféré l'avoir plus tôt qu'aujourd'hui .. 6/ Comme de toute façon la vraie décision se prendra dimanche 16 mars (ce qui n'enlève en rien l'intérêt du vote du 9 mars, qui va en fait servir à sélectionner ceux qui seront en lice le 16 mars) j'indique ici je suis prêt à débattre clairement et honnêtement de ce sujet avec ce correspondant ou un autre, et que, dans ce cadre là, il me faudrait effectivement des élements chiffrés, qu'on peut m'envoyer par mail à cdk@monversaillesforum.comEn espérant avoir été neutre dans l'expression de ce commentaire au commentaire dans le cadre de la trêve électorale de ce week-end.