Opinion

Publié le par monversaillesforum

En parcourant le blog d'Aurore Bergé, je me suis rendu compte que j'avais manqué deux bons articles sur l'élection Versaillaise qui sont parus dans le Libération du 19 février.

Je ne lis plus trop la pressse quotidienne, pas le temps, et au bureau c'est l'autère "les Echos", mais en train ou en avion, je prends Libé avant Le Figaro, eh oui.. trop prévisible Le Figaro, avant d'ouvrir ce journal je sais ce qu'on va y dire, trop "conformiste", et trop conservateur pour moi.. 
Alors, avant Libé, il y a quand même le Monde, bien sûr... (et un journal satirique le Mercredi !)

Bref, Aurore Bergé s'étonnait que ces articles n'aient pas figuré dans la presse "mazériste" .. c'est chose faite à présent, et je conseille au lecteur de cliquer
ICI, pour aller sur la page où j'ai mis ces deux articles.

Je vais plutôt discourir sur le premier article "une droite, deux styles", mais je recommande également le second, et ce même si il est rédigé par une colistière de Bertrand Devys, car le talent est partout.

C'est vrai que j'ai parfois été surpris de certains messages (hors de ce blog) qui encourageaient à voter pour Bertrand Devys pour soutenir l'action du gouvernement..

De ce côté là en effet, sur l'échiquer politique national, les deux listes Devys et Mazières se valent bien. Les deux têtes de listes sont en tout cas issus du "Centrisme". 

De ce point de vue là, on va refermer la parenthèse RPR d'Etienne Pinte, encore que, encore que .. Etienne Pinte serait peut-être plutôt un homme de gauche qui aurait fait sa carrière politique à droite .. 

D'ailleurs, durant ce dernier mandat en tout cas, il a clairement conduit une politique municipale "de gauche", avec augmentation des impôts (plus forte redistribution), essentiellement en frais de fonctionnement, et accroissement de la pression fiscale sur les entreprises. Une orientation que n'aurait pas boudé notre premier et illustre gouvernement Mauroy.. 

Mais voilà, dans une ville de droite, mais de droite catho, où la préoccupation de l'autre est forte (c'est bien) une telle politique "sociale" peut passer, pour autant qu'elle se fasse sous les couleurs de la droite .. 

Enfin, il y a peut-être des limites.

Je ne connais pas Etienne Pinte personnellement (je l'ai juste trouvé une fois un peu ..hautain dans une petite intervention qu'il faisait à la Celle St-Cloud, çà m'avait alors un peu déçu, je m'attendais à autre chose..), j'aurais donc mauvaise grâce à le critiquer. De plus, les louanges étant fort nombreuses, la critique est malaisée, et le critique peut vite passer pour un malapris.

Pour autant je me méfie aussi de l'unisson de ceux qui tressent des lauriers au grand capitaine, les flatteurs sont facilement légion, et rares sont ceux qui vont prendre le risque de déplaire ou d'être à contre courant. (là-dessus il faut reconnaître à François de Mazières un vrai courage)

Mais .. voilà, arrivant tardivement en ce monde Versaillais,  je suis plutôt très défavorablement impressionné par l'attitude dont ce grand homme a fait preuve vis-à-vis de la candidature de François de Mazières, qui certes est pour lui déplaisante, mais il a malheureusement adopté là le comportement standard du politicien standard tirant toutes les ficelles possibles, grosses ou petites, pour faire trébucher son adversaire. Il n'a rien négligé, et le médiocre ne l'a pas rebuté, c'est plutôt décevant, et par rapport aux louanges que d'aucuns rapportent je trouve cela dérangeant.

Je suis également plutôt très défavorablement impressionné par la façon dont fonctionnait ce Conseil Municipal, avec des commissions où l'unanimisme était requis (mais où débattait-on ?) et une absence de discussion au sein du groupe majoritaire (1/2h de discussion rapide avant le conseil municipal m'a-t-on rapporté, ce qui est proprement stupéfiant).
La présence du perturbateur Lesquen ne pouvait quand même pas tout expliquer .. cet homme là n'a quand même pas le don d'ubiquité !!

Et donc, voilà, avec ce que j'en connais je ne succombe pas au charme du "grand homme", et suis plutôt critique à son égard, désolé de n'être pas politiquement correct ..

Je crois ainsi que la façon dont le sujet F1 a été amené a provoqué en fait l'explosion qu'on connaît aujourd'hui, ce fût la (grosse) goutte d'eau et la (grosse) bêtise qui a fait déborder le vase municipal à Versailles..

Quant à la façon dont il a manoeuvré sur la fiscalité, je n'y reviens pas, mais il est le premier responsable de cette tromperie de l'électeur, ce qui est une faute grave, même si en étant gentil je veux bien imaginer qu'il ait fait çà pour le bien public, estimant que l'électeur moyen versaillais de droite n'aurait jamais accepté ces hausses d'impôt qui sont pourtant faites pour son bien .. (çà c'est l'explication sympa, quand je regarde les manoeuvres politiciennes de cette fin de mandat, j'en aurais de moins aimables à proposer .. mais passons, j'ai déjà écrit mon lot de critiques .. ).

Alors Bertrand Devys reprend-t-il le flambeau d'Etienne Pinte sur tous ces sujets.. pas sûr .. 

Mais pour autant force est de constater que c'est lui "l'héritier" .. quelle fût donc la force du parrain sur la constitution de la liste ? .. mystère, on murmure seulement que sa fille y fût active. Mais de là à ce qu'elle constitue la liste à elle toute seule, il y a un pas à ne pas franchir !

Alors, c'est quoi la différence "politique" entre Devys et de Mazières ?

Deux styles sans doute, comme le dit Libération.(lire l'article !)

Sans doute plus économique du côté de Mazières. Moi-même en tant que petite fourmi de la Défense contribuant à la performance de la grande machine entrepreno-économico-libéralo-efficace je me retrouve plus chez de Mazières que chez Devys..

Car il y a chez de Mazières une vraie obsession du développement économique, ses adversaires ne s'en rendent pas assez compte.

Et il y a aussi chez lui une autre vraie obsession, ne pas promettre trop, et  parler juste, sans partir dans des envolées politiquement efficaces qui font vibrer les sympathisants et les militants, mais qui s'écartent notablement de la vérité, comme j'ai pu le constater en écoutant Bertrand Devys (j'ai en tête les 13M€ de la place de l'Europe, le tout HLM de Satory, ou encore les cinémas en sous-sol aux Chantiers, et j'ai aussi malheureusement en tête la grande synergie de la F1 avec Moveo à laquelle s'est laissée aller par Madame Pécresse).

Et çà, le parler efficace et juste, çà plait à ceux qui passent leur temps à se battre en entreprise dans des contextes où l'on requiert l'efficacité et la juste analyse, et où il ne s'agit pas en général d'enthousiasmer de larges auditoires, mais de convaincre des cercles restreints de professionnels attentifs.

Etrangement d'ailleurs cet homme là, de Mazières, est pour autant capable d'enthousiasmer son auditoire et de faire passer sa vision, mais sans "surpromettre" et sans s'éloigner de la vérité. Simplement il sait faire aussi rêver, alors que son concurrent, qui sait faire vibrer en flattant l'auditoire, ne sait pas lui faire rêver..

Deux styles en fait.

Un style plus politique classique, et j'ose dire quand même plus politicien classique du côté de chez Devys (longue, très longue carrière politique déjà), et un côté plus société civile du côté de chez de Mazières (c'est du moins mon ressenti), même si paradoxalement le haut fonctionnaire ancien de la préfectorale c'est lui !

Ceci étant posé, je vais quand même reconnaître ici que j'ai peut-être écouté trop l'un (Mazières) et pas assez l'autre (Devys), et que donc mon jugement est peut-être tronqué..

..possible.. 

..mais la faute en est à cette augmentation de la fiscalité qui m'agace, de ces cinémas que je voudrais garder en centre ville et de cette F1 qui m'interloque..

On est là loin des styles et des sensibilités, mais c'est ce qui m'a fait basculer vers l'un et non vers l'autre..

Et ces éléments là pèseront sans doute leur poids dans le scrutin à venir, et ce d'autant que les Versaillais non versés dans la politique locale auront peut-être du mal à appréhender les autres différences.

Publié dans Municipales 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Faroult 29/02/2008 14:56

Durant son premier mandat, les dépenses ont été contrôlées et on a reproché à Mr Pinte de n'avoir rien fait.
Ces dernières années, Versailles s'est transformée en chantier permanent et on lui reproche d'avoir augmenté les impôts. Mais il a bien fallu financer les travaux ...

Résidante depuis bientôt 20 ans, j'ai pu constater de grands changements dans la vie culturelle qui était pas plutôt morne.

Aujourd'hui, le Théatre Montansier offre une programmation rajeunie et une tarification favorable aux familles et enfants. Il y a eu la création du Chapiteau de Porchefontaine avec des ateliers cirque, multiplication des spectacles et concerts avec les cycles "Hors les murs" du conservatoire etc ...
Au risque de déplaire à certains, le "Mois Molière" est le point fort de l'année qui nous a personnellement réconciliés avec la ville
dont nous trouvions l'offre culturelle peu excitante et surtout destinée à un public privilégié et restreint.

Tout cela pour dire, que je trouve que le bilan de Mr Pinte n'est pas si mauvais que cela, que j'aurais voté pour lui s'il s'était représenté
tout comme je trouve très remarquable le bilan culturel de Mr de Mazières.
Par contre, je suis attérée par la tournure que prend la campagne, qui, à mes yeux, discrédite l'équipe sortante. C'est désolant car de bonnes volontés se trouvent dans tous les camps et il n'était pas nécessaire de se lancer dans de tristes manoeuvres.

monversaillesforum 29/02/2008 20:10

oui, vous avez raison
Ceci dit la problème est quand même que cette augmentation des impôts n'avaient pas été annoncée au préalable, et que on se rend compte que même en fin de mandat çà dérape un peu chaque année.
Mais encore une fois cela dépend du mandat que l'on a reçu pour cela.

Sur la campagne et la division des forces, oui, vous avez bien raison.

Arnaud 29/02/2008 13:02

Indépendamment du fond, je crois qu'il y a confusion entre les zones ouest et est de Satory dans le commentaire de M. Houssiaux, ou alors je ne comprends plus rien. La zone est est celle où il y a déjà des logements, tandis que la piste de char et Citroën Sport sont sur la zone ouest.

monversaillesforum 29/02/2008 20:06

oui je corrige suite à sa remarque.. ces périodes électorales sans sommeil sont parfois traîtres..

Administrateur du blog de Bertrand Devys 29/02/2008 10:03

Vu l'heure tardive... ou matinale au choix, de mon post, j'ai fait une petite inversion géographique concernant Satory. Il fallait lire à deux reprises "Satory Ouest" à la place de "Satory Est". Merci à Christian de bien vouloir faire la correction dans mon texte initial.

Bonne journée

monversaillesforum 29/02/2008 20:05

ok ...... ah ! .. mais ici impossible de modifier les commentaires, du moins une fois qu'ils sont validés .. (et avant, je ne sais pas, .. ai pas essayé pour l'instant..).../...Ai essayé, sur over-blog impossible de modifier les commentaires !  C'est çà la transparence !(par contre si on recopie le texte d'un commentaire dans un article on peut effectivement le modidier)

Administrateur du blog de Bertrand Devys 29/02/2008 03:09

Et bien voilà un papier intéressant de votre part et plutôt équilibré. Je ne souscris pas à tout, mais l'analyse à de la gueule et il y a même une pointe d'autocritique ce qui est assez rare chez vous. Ne seriez-vous pas souffrant ? Je plaisante.

Je reprend juste une idée force pour y apporter un commentaire détaillé. "...il y a chez de Mazières une vraie obsession du développement économique et ses adversaires ne s'en rendent pas assez compte..."

C'est l'obsession de tous les candidats responsables, mais sur ce point, François de Mazières n'apporte pas de bonnes réponses. Je reprends dans le désordre quelques-unes de ses idées :

- Pour l'ancien hôpital Richaud, comment peut-il croire qu'une grande entreprise va investir 100 M€ pour rénover un bâtiment de 25.000 m² peu fonctionnel ? La vraie bonne solution c'est le transfert de nombreux services du Conseil Général qui libérerait ainsi en ville de multiples espaces transformables en bureaux et en logement. C'est la solution Devys.

- Pour la poste centrale, souhaite-t-il vraiment investir une somme entre 15 et 20 M€ pour une pépinière d'entreprises qui rapportera peu avant des années ? La vraie bonne solution est un partenariat avec la CCI qui financerait la majeure partie du projet pour réaliser un accueil digne de ce nom pour les professionnels du département. Avec en prime des espaces de conférences et un auditorium mutualisés avec la ville. C'est la solution Devys.

- Pour la ZAC des Chantiers, il est étonnant que François de Mazières considère que 17.700 m² de bureaux soient insuffiants et qu'il faille absolument récupérer les 6.500 m² des cinémas pour atteindre une taille critique. Cela n'a pas de sens. Il y a de la demande pour toutes les surfaces. Il suffit de consulter les spécialistes de l'immobilier d'entreprise pour s'en rendre compte. L'aménageur a d'ailleurs fait une étude très précise sur le sujet.
Pour compléter ce point, je précise à nouveau que l'argumentation de Monsieur Saporta sur les possibilités de transformation des cinémas en bureaux ne tient pas la route. Mais j'y reviendrai en un autre lieu. La vraie bonne réponse est la création d'un nouveau coeur de quartier animé autour d'une place centrale qui pourrait continuer à vivre au-delà de l'heure de fermeture des bureaux. C'est la solution Devys.

- Pour Satory, la construction d'un écoquartier dans la zone Est est une très mauvaise idée. En effet, elle consisterait à installer des habitations en nombre en un lieu distant de tous les services aux populations : écoles commerces, salles de sport... et qui plus est à proximité des entreprises. Et même si je veux bien convenir qu'il ne s'agirait pas seulement de logement sociaux, cela reviendrait à une structure de "Ghetto". Le terme est un peu fort mais il suffit d'imaginer un petit lotissement coincé entre Usine Center et le centre de recherche de PSA à Vélizy pour avoir une image d'un tel projet. Par voie de conséquence, cela réduirait également les surfaces proposées aux entreprises dans une zone qui leur est à priori dédiée... et cela bien au-delà des 6.500 m² récupérés à Chantiers. Le fait de chapeauter tout cela dans une ZAC n'y changerait rien. La vraie bonne solution consiste à transformer la totalité de Satory Est en zone d'activité autour d'un pôle majeur dédié à la "voiture intelligente". C'est la solution Devys.

Voilà sur ces 4 points importants une analyse que je crois aussi précise que la vôtre. Sans en parler d'une manière excessive, les propositions du projet de Bertrand Devys me semblent beaucoup plus pertinentes que celles de son principal concurrent. Elles sont par ailleurs beaucoup plus économiques car co-financées pour la plupart.

Je ne doute pas que vous allez essayer de me prouver le contraire. C'est le jeu.

Bonne réception
Jean-Denis Houssiaux - "Ensemble pour Versailles"

monversaillesforum 29/02/2008 08:50

la petite fourmi de la défense part bosser et n'a pas le temps de répondre, mais valide le commentaire en attendant réponse à suivre..Bon.. alors je n'ai pas comme çà d'emblée réponse à toutes vos questions.. je suis seul derrière mon clavier !Il faut que je me renseigne, ce que je fais toujours quand je ne connais pas bien un sujet.Et ces sujets sont intéressants et ils méritent qu'on les traitent bien, je pense d'ailleurs que si j'ai le temps ce we je vais organiser une espèce de rubrique "développement économique.Alors déjà des réponses avec ce qu'en connaît, ou avec les questions de béotiens qui me viennent à l'esprit ..la réhabilitation de l'hôpital Richaud est un gros chantier, intéressant, pour l'équipe municipale, quelle qu'elle soit qui arrivera aux affaires au soir du 16 mars.Ce sera sans doute un des grands chantiers de la mandature, car on n'a pas tous les jours de rénover comme cela une telle surface de cette qualité en centre ville.bon.. halte là.. je vais faire un article spécificique, ici ce n'est pas vraiment visible ..