"Fillette", mais pas Modem

Publié le par monversaillesforum

J'annonçais dans un article précédent que je mettrai plus l'accent sur la suspension de Monsieur Stéphane Fillette du Modem quand j'en aurai plus d'assurance.

C'est chose faite, puisque je suis en possession d'une copie de la lettre qui lui a été adressée par Monsieur Philippe Arnaud, le Président de la Commission Nationale d'arbitrage et de Contrôle du Modem.

Comme manifestement l'intention du signataire de cette lettre n'est pas que celle-ci reste privée, sinon je n'en aurai pas eu copie, je me permets de la mettre ici en ligne, en "caviardant" simplement l'adresse bien Versaillaise de Monsieur Fillette, afin de préserver sa vie privée (son adresse n'est pas dans l'annuaire).

Tout autant que la lettre ce sont les termes de sa rédaction que j'invite le lecteur à examiner. Comme je ne suis pas sûr que la lettre soit visible sur tous les écrans, j'en reproduis également le texte à la suite.

Je procède à cette publication à seule fin de clarifier le débat électoral.




undefined   
                                      Paris, le 25 février 2008

Monsieur, 

En application des articles 13,18 et 20 de nos statuts, je me vois dans l'obligation de vous suspendre immédiatement de votre appartenance au Mouvement démocrate.

Vos déclarations, prises de position et négociations personnelles sont en effet contraires aux options stratégiques et aux décisions arrêtées par le bureau exécutif national concernant la ville de Versailles.

Cette situation ne saurait se poursuivre dans la perspective des échéances électorales.

Elles nuisent gravement à l'image de notre mouvement, en interne et dans l'opinion publique.

Je vous informe donc que vous ne pouvez plus vous prévaloir en aucune circonstance et sous quelque forme que ce soit de votre appartenance au mouvement démocrate.

Je vous rappelle que l'utilisation frauduleuse du nom ou du sigle du mouvement démocrate constituerait une manoeuvre que le juge électoral ne manquerait pas de sanctionner.

Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.
  

                                            Philippe ARNAUD

         Président de la Commission Nationale d'arbitrage et de Contrôle




Pour faire et valoir ce que de droit

Publié dans Municipales 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article