Matraquage fiscal accepté ?

Publié le par monversaillesforum

J'ai eu ici des mots assez durs sur la politique fiscale menée par le "team" Pinte-Devys durant leur dernier mandat.

Je m'attendais à une attaque en règle de mes arguments, démonstrations appropriées à l'appui, avec le support obligé des services financiers de la Mairie.

Ou bien à une justification du type : " oui on savait qu'on augmentait beaucoup les impôts, mais c'était nécessaire pour Versailles, et si on l'avait dit au préalable aux Versaillais ils n'auraient jamais voulu .. " , qui est certes condamnable, car la démocratie ne fonctionne pas comme çà, mais qui pourrait se plaider, si chiffres à l'appui on montre tout ce qui a pu être fait grâce à cet argent .. 

Et bien, non, silence radio.. 

Et sur blog-devys, quand j'ai remis le couvert sur la fiscalité.. rapidement, plus d'écho.. 

A la fin de la semaine, je considérerai donc que mon argumentation est acceptée.

Ensuite il faudra rendre des comptes.

Publié dans Municipales 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jaja 22/02/2008 07:57

il est curieux qu'aucun candidat, JAMAIS, n'ait parlé d'économies. On a vraiment l'impression que c'est un gros mot. Pourtant je me souviens de débats sur le nombre de véhicules de fonction. Est-il normal que le chef de cabinet (entre autres) dispose d'un véhicule (fut-ce une Clio) ? Les transports en commun, c'est toujours pour les autres. Cherchons AUSSI les économies possibles ! c'est comme ça dans les entreprises. Parler des entreprises c'est bien, gérer comme les entreprises, c'est mieux ... et c'est valable pour TOUS les candidats !

monversaillesforum 22/02/2008 17:55

Juste pour la petite histoire, je me rappelle que la première chose que fit Olivier Delaporte (actuel Maire de La Celle St-Cloud) quand il fût élu en 1998 fût d'annuler le contrat de la voiture de fonction du Maire et de ne pas renouveler le contrat de l'attaché de cabinet.Même si la CSC n'est pas comparable à Versailles, je crois que le souci d'économie est une "culture" et que cette culture est bien peu présente dans l'actuel Hotel de Ville.. Aujourd'hui cette culture, tout proportion gardée, je la retrouve plus chez François de Mazières, qui est très prudent en terme de promesses. Je ne prends aussi pas en compte ce que dit Henry de Lesquen, qui a beau jeu de dire qu'il va réduire le personnel municipal (ce qui est une affaire de longue haleine) alors qu'il a d'abord l'intention de passer les effectifs de la police municipale de 20 à 100 personnes ..

jaja 21/02/2008 19:41

PRESSION FISCALE
S’il n’y a guère de commentaires (à défaut de contestations) sur le problème de la fiscalité, ne croyez pas que la pression fiscale n’intéresse pas les Versaillais.
Par ces temps de pouvoir d’achat en berne et de début d’inflation, il est essentiel que cette pression fiscale locale soit stabilisée.
Et le catalogue de promesses ( si elles sont tenues ) de B Devys m’inquiète.
Je ne crois pas forcément tout ce que l’on me dit et j’ai donc vérifié vos propos. Les faits, les chiffres, sont, après vérification, avérés.
S’il est possible de gloser sur la faiblesse du taux initial, donc, de l’importance de l’augmentation pendant la mandature, le poids fiscal (T habitation et foncière) par habitant est, lui, indéniable : 428 euros pour Versailles contre 333 pour la strate de villes analogues.
Je vous propose, par ailleurs, de vérifier également les chiffres avancés par B Devys en ce qui concerne la dotation accordée en transformant la communauté de communes en communauté d’agglomérations en englobant Vélizy et le Chesnay (encore faut-il que ces deux villes soient d’accord).
Il annonce une dotation de l’état de 8 millions. Personnellement, j’arrive à une somme nettement inférieure pour Versailles et, par ailleurs, répartie sur plusieurs années. Mais je ne suis pas expert-comptable et, comme vous l’avez démontré pour la fiscalité, je vous laisse, si vous le souhaitez, démêler le vrai de l’approximatif.

Quant à ces innombrables entreprises qui vont soudainement découvrir les charmes de Versailles et nous abreuver de taxe professionnelle, il va nous falloir bien du temps pour en évaluer la réalité ( 5 à 7 ans si on s’y met tout de suite ).

En conclusion, pour encore quelques années :
Ou beaucoup de promesses resteront au stade électoral
Ou la pression fiscale ne peut qu’augmenter
Et, dans l’immédiat, j’émets les plus vives réserves à l’égard d’un candidat qui balance à la volée un catalogue de promesses qui, comme chacun sait, n’engagent que ceux qui y croient.

monversaillesforum 21/02/2008 21:19

merci de vos commentaires, en ce qui concerne la simulation de la communauté de communes, je vais essayer de regarder ..
En ce qui concerne la TP, c'est tout à fait vrai les efforts de début de mandat ne porteront leur fruits qu'en fin de mandat..
Mais reconnassons que ce n'est pas une raison pour ne pas l'entreprendre même si ses effets sont à long terme. En tout cas il vrai qu'il est faux de dire qu'on va résoudre les pbs à court terme avec cela (ou bien aussi possibilité d'anticiper les recettes en empruntant, mais seulement valable pour l'investissement, et quand même un peu dangereux, car on peut avoir tendance à surestimer les recettes à venir).
Enfin, il est difficile d'examiner les comptes d'une mairie sans avoir les comptes détaillés et une bonne représentation de sa structure de services, mais je pense quand même que quand on a vécu dans une certaine facilité fiscale, il y a un peu de grain à moudre en terme de productivité (quand une organisation ne vit sous la pression de la réduction de coûts, elle est moins "efficace" ..), encore qu'en terme de personnel les efforts de productivité soient aussi des efforts à long terme..