F1, le débat sérieux s'engage ..

Publié le par cdk

MonVersailles a publié hier un long article pro-F1 de Gabriel de Nomazy. 
Le débat s'enrichit, c'est bien.
Je mets ma réponse (partielle) dans une page à part, que j'y dédie.
Affaire à suivre, n'hésitez pas à commenter ou compléter.

Publié dans Municipales 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fran�ois Lambert 08/02/2008 09:48

Tu dis que le débat s'engage. Alors je réponds à Nomazy sur ton site que j'estime plus documenté et plus objectif. Les espaces de dialogue constructif et apaisé ne sont pas trop légion en ce moment. Merci.

J'ai posté deux fois? Ca m'étonne? Peut être peux tu en retiré un? merci

monversaillesforum 08/02/2008 20:57

ah ! ok , je procède..

françois Lambert 05/02/2008 10:16

Monsieur
Vos réponses point par point à l’argumentaire de François de Mazières sembleraient crédibles si elles ne m’émanaient pas de l’ancien responsable d’une école qui est devenue, au fil du temps, plus spécialisée dans la formation de financiers que de techniciens et de chercheurs. Ce qui un drame vous en conviendrez.

Vous êtes hors du temps, et des réalités. Qui peut croire encore dans le monde la recherche actuelle à une quelconque espérance de débouchés d’une pseudo recherche développement dans l’industrie automobile.

Un industrie qui privilégie depuis des dizaines d’années, le concept de transformation d’un mouvement linéaire bielle/manivelle en un mouvement rotatif de roulement, renonçant au moteur Wenkel ( vainqueur au 24h du mans) pour des raisons obscurs, privilégiant depuis des années, contre tous, les moteurs diesels les plus polluant de la planète et qui vient de prendre un retard de dix ans dans les moteurs hybrides sur leur concurrent japonais (Toyota ne viendra pas à Satory pour sa recherche)

C’est avec cette industrie aux archaïsmes récurrents, que l’on qualifie souvent « d’esprit 4 CV », que vous tenter de faire croire au Versaillais qu’il y aurait matière à développement de nouvelles technologies?

Le glissement sémantique qui consiste à faire croire qu’une technologie certes éprouvée mais désormais passéiste, car au bout de ses prétentions, serait productrice en recherche développement d’une écotechnologie, reviendrait à faire croire que la bougie aurait conduit à l’invention de l’électricité.

Toute l’histoire de la recherche démontre le contraire.

Votre projet est par "essence" totalement technocratique et bien peu imaginatif.

Pour exemple :

L’onera, office publique de recherche, fait que l’Airbus et Ariane volent.

EADS fait que l’Airbus et Ariane soient construits.

Vous confondez l'auteur et l'éditeur...

Seulement miser l'avenir d'une ville et son projet, sur une industrie dont l'activité principale est condamnée à moyen et long terme, est plutôt risqué. (On ne sait même pas ou trouver l'acier nécessaire à la construction de la voiture individuelle de chaque indiens et chinois confondus.) Quant aux horizons énergétiques n’en parlons pas, ils détruisent vos prétentions à moins termes.

Je ne miserai pas un centime pour relever les défis du Grenelle sur des officines privées dites de « recherche » dont le seul objectif sera l’équilibre de leur compte d’exploitation et la rentabilité des gains de leurs actionnaires.

La recherche industrielle en automobile est un leurre qui ne trompe pas les gens sérieux.

Dassault a encore l’humilité de frapper à la porte de l’Onera….

Je connais assez bien mes collègues de l’énergétique française pour savoir qu’il en est de même ailleurs.

Mais je suis critique et me reprend en vous disant qu’à très court terme vous pourriez avoir raison. Mais seulement à très court terme, car vous êtes non seulement en total décalage avec les conclusions du Grenelle mais aussi avec une opinion publique qui sera de plus en plus hostile à la culture vroum- vroum.

Dans un monde ou l’on sait les énergies fossiles limitées, la seule énergie qui soit (à notre échelle temps) illimitée est une formidable centrale nucléaire qui s'appelle, le soleil.

Alors que va s’ouvrir l’immense marché des écotechnologies et que l’on parle de plusieurs milliards d’euros de marché potentiel, alors que nous avons les surfaces à Satory pour accueillir les futurs laboratoires de recherche sur ces technologies d’avenir, vous nous parlez de « recherche » sur des technologies du passé.


Pour un politique, comma Bertrand, ignorer ces réalités est non seulement empreint d’amateurisme mais surtout d’incompétence.

Pour ce qui est du fameux circuit, vous avez un problème d'échelle sur le terrain de Satory. Vous parlez à plusieurs reprises de 10km de piste alors que la zone concernée ne fait que 2km d’est en ouest.

Sauf à faire un circuit intestin grêle avec 5 allers-retours, vous manquez sérieusement de surface. Tout internaute peux vérifiez mes dires sur géo portail.

On ne fait pas rouler une F1 sur une piste de char ! Une piste de F1 ne supporte pas la moindre aspérité. Qui payera chaque année le réagréage de l’A86 que vous projetez de truster le temps d’un week end de chassé-croisé entre juilletistes et aoutiens ? La voie ferrée vous y mettrez deux passages à niveaux pour les F1 ?

Il faudra compter aussi sur les nuisances sonores, et la détérioration inévitable due aux campings sauvages sur les étangs de la minière. Tous les spectateurs non pas les moyens de se payer l'hôtel. C’est un grand classique des circuits, le camping sauvage. Demandez au Mans.

Tiens ! Le Mans pourquoi renonce t il ? Le bakchich est parait il trop élevé….

On nous assure un GP en juillet. Si la fédération décide mars ou décembre. N'imaginez pas un instant y résister. Si vous n’avez rien payé, vous serez prié de vous taire.

Tout cela ressemble un montage bien « château de carte », avec beaucoup trop de si : si Toyota, si BMW, si l'état, si OIN, si SNCF, si etc.


Bref, comme dans un rêve, alors que la réalité c'est qu'une F1 vous en avez déjà une qui est connue dans le monde entier et que vous négligez depuis des années qui s'appelle le "Château de Versailles". Une formidable locomotive à développement durable et qualité de vie.

Une image mondiale qui attirera tous les secteurs de recherche et de développement du marche potentiel et ***pérenne*** du secteur des éco et bio technologies.

Vous vous trompez de siècle ! L’heure n’est plus aux gaz échappements mais à un nouveau souffle …d’air frais !

cdk 07/02/2008 01:04

Je pense que l'auteur de de post s'est trompé de MonVersailles :-))