La Guerre des 3 Droites à Versailles

Publié le par cdk

Valeurs Actuelles publie en date du 1er février un article sur les élections municipales à Versailles intitulé "La Guerre des 3 Droites".  
http://www.valeursactuelles.com/public/valeurs-actuelles/html/fr/articles.php?article_id=1697

On y présente François de Mazières comme un challenger ayant ses chances, et Henry de Lesquen comme le troisième homme pouvant tirer les marrons du feu.
Quand on connait l'atmosphère des conseils municipaux de Versailles durant la dernière mandature et quand on en sait l'origine, on ne peut qu'espérer que les marrons seront trop chaud pour être retirés..

Plus sérieusement, on n'est tout de même pas exactement dans la configuration décrite par le regretté René Rémond, car si on a un ô combien légitimiste, du genre Henri d'Artois [qu'il faut remercier car son refus du drapeau tricolore a permis la République..], en revanche en face on a plutôt deux orléanistes, même si l'un d'entre eux est soutenu par un parti où les bonapartistes se sont fondus.. 

Mais entre ces deux là, ce ne sont pas les enjeux nationaux et les adoubements bien conventionnels de partis qui compteront et feront la différence, mais bien les enjeux locaux et la perception que les Versaillais auront d'eux, de leurs équipes et de leur programme.

Publié dans Municipales 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jules 06/02/2008 23:48

Henry de Lesquen n'est pas de droite mais d'extrême-droite. Son racisme et sa haine contre tout ce qui n'est pas aristo, blond et catholique ne sont plus à démontrer. C'est un type très dangereux.

cdk 07/02/2008 01:11

Je ne le connais pas personnellement, mais c'est bien ce que j'en comprends. Certains écrits ou propos qu'on lui prête sont tout bonnement stupéfiants.
Mais notez bien qu'Henri d'Artois n'était pas une lumière non plus !!
Je pense que les Versaillais ne seront pas dupes cette fois-ci, et qu'ils le renverront sinon à ses chères études, du moins à ses groupuscules décalés et coupés du monde réel.
Comme quoi, on vérifie ainsi ce qu'on savait déjà, à savoir que les capacités intellectuelles et les diplômes ne sont pas pour autant une preuve d'intelligence..